Fanny Quéméner : « être davantage au contact de tous les licenciés du club »

Fanny Quéméner : « être davantage au contact de tous les licenciés du club »

Tout d’abord, comment vas-tu après ce confinement ?
La période de confinement n’a pas été simple à gérer comme pour tout le monde avec le stress de l’inconnu, le décalage qu’il y a eu au tout début de la crise en Chine puis sa venue en France (alors que nous pensions être hors d’atteinte) avec l’enchaînement rapides des cas (réanimations, décès) dans l’Est de la France et en région parisienne notamment. Heureusement la Bretagne en général est relativement peu touchée donc le stress redescend et avec la levée du confinement la vie reprend en partie son cours même si le virus circule toujours … Il  faut donc rester prudent pour éviter une récidive et suivre les recommandations.

Peux-tu te présenter (âge, vie professionnelle, lieu d’habitation…)
Je vais avoir 31 ans en Juillet et je suis éducatrice en Activités Physiques Adaptées à la clinique Les Glénan à Bénodet depuis fin 2012. Durant le confinement, je continuais la prise en charge des patients accueillis à la clinique afin de leur permettre d’améliorer leurs capacités physiques au niveau de la marche, de leur équilibre, de leur force musculaire et de leur capacité à l’effort grâce à l’activité physique. L’objectif est de favoriser un retour à domicile dans les meilleures conditions. Lors de cette période particulière des mesures ont été prises pour permettre la pratique des patients en toute sécurité. Nous devions aussi prendre plus le temps : écouter et échanger avec nos patients pour limiter leur stress d’autant que les visites étaient interdites. Je vis actuellement sur La Forêt Fouesnant mais je suis en cours de déménagement. Je vais m’installer à Saint-Evarzec mi juin. Le confinement a eu du bon : nous avons eu du temps pour faire nos cartons petit à petit !

Depuis combien de temps es-tu au club et occupe-tu un poste précis en tant que bénévole ?
Je suis au club depuis la saison 2013-2014 en tant que joueuse d’abord puis en tant qu’entraîneur. J’ai eu la chance de faire partie de l’épopée de la coupe de France en 2014 puis en 2015. Ces épisodes m’ont marquée tant ils furent riches en émotions. J’en garde d’excellents souvenirs même si je garde un goût amer de notre défaite en finale à Coubertin il y a 5 ans. Jai pris ma retraite handballistique en mai 2019. Jai débuté le coaching au club en 2014 avec les -12G puis je me suis lancée auprès des -12F et depuis 3 ans je m’occupe de la catégorie des -11F.  Je prends énormément de plaisir à coacher tous les jeunes du club. Les voir évoluer petit à petit est gratifiant !

Combien de temps as-tu tenu la boutique du club et pourquoi avoir accepter ce poste ?
Je gère la boutique du club depuis 2 ans. J’ai souhaité m’occuper de la boutique pour être davantage au contact de tous les licenciés du club aussi bien garçons et filles, équipes seniors et équipes jeunes. De plus en développant et en diversifiant les articles à l’effigie du club, le Roz Hand’Du 29 est alors mis en avant ce qui est un plus sur le plan de la communication.

Comment se passe la gestion de la boutique ?
Je suis présente lors des matches de la nationale 2 à Rosporden mais aussi lors de l’Assemblée Générale ou lors des permanences pour les licences pour effectuer les essayages avant de valider les commandes. Je les transmets alors à notre fournisseur puis je réalise la distribution des articles commandés lors des matches de la N2 ou sur mon créneau d’entrainement avec les -11F.

Tu arrêtes la gestion de cette boutique, quelles sont d’après toi les qualités que devra avoir la personne qui te succédera ?
Il me semble que pour gérer la boutique il faut avoir du temps d’une part mais aussi faire preuve de rigueur et être méthodique, organisé.

Toute personnes intéressées pour reprendre la boutique la saison prochaine peut se manifester en contactant le club à communication.rhd29@gmail.com.

Tags: